Responsables : Julie Delalande (Caen) et Amael André (Rouen)

Membres :

Enseignant.e.s-chercheur.es : Amael André, Philippe Brun, Carole Daverne-Bailly, Julie Delalande, Pascale Deneuve, Julien Despois, Nathalie Dupont, Laurence Filisetti, Elena Karachontziti, Julia Midelet-Mahieu, Judit Vari.

Doctorant.e.s : Amandine Bourhis, Delphine Brière, Inès Fahem, Valérie Geninasca, Edwin Girard, Philippe Kerfourn, Alexandre Kouakou, Marie-Noel Lemaire, Emilie Martin, Harry Stephen Moundziegou Adzaba, Charles Nicaud, Philippe Picard, Amélie Pinchedé, Aurore Pruvost, Morgane Veron, Pauline Yvard.

Docteur.e.s, chercheur.e.s associé.e.s : Gabriela Ahlers Vergara, Sophie Levrard, Betty Toux.

L’équipe se caractérise par sa diversité disciplinaire (approches anthropologiques, sociologiques, psychosociologiques, psychologiques, psychanalytiques, pédagogiques, philosophiques) et institutionnelle (département SE, INSPE), ainsi que par ses méthodologies plurielles et/ou mixtes (entretiens, observations filmiques, jeux, ethnographie, questionnaires). Elle travaille sur des objets qu’elle croise et articule autour des questions d’éducations inclusives et de parcours.

Le terme d’éducations inclusives englobe aussi bien les éducations des enfants à Besoins Éducatifs Particuliers (BEP) dans leur diversité et dans leur différence individuelle que celles des enfants pour lesquels se pose la question de leur inclusion et de leur éducation du fait des problématiques sociales ou culturelles dans lesquelles ils se trouvent. Une attention particulière est portée aux enfants et adolescents vulnérables, comme ceux en situation de handicap (dont troubles du spectre autistique, surdité), en situation de précarité, de migration, de grande difficulté scolaire ou encore issus de territoires marqués par des difficultés sociales. Plus globalement, nous étudions les manières dont les enfants et les jeunes grandissent et expérimentent leur vie selon leur âge, leur milieu social, et les espaces où ils se situent.

Retour haut de page