Thème 2 : Professionnalité(s) et professionnalisation : temporalités, espaces, transformations

Thème 2 : Professionnalité(s) et professionnalisation : temporalités, espaces, transformations

Le thème 2 « Professionnalités et Professionnalisation : temporalités, espaces, transformations  » s’inscrit dans le champ de la formation professionnelle initiale et continue aux métiers relationnels de l’éducation, de la formation, de l’insertion, de l’orientation et du conseil, qui est à la fois un champ de pratiques et un champ de recherche. Il s’appuiera sur l’antériorité des travaux réalisés à propos de cette thématique, aussi bien au Cerse (PIA) : Professionnalité, Identités et Apprentissage, qu’au CIVIIC (axe 1) : Formation et professionnalisation des adultes. Politiques, pratiques, acteurs de la formation et acteurs en formation.

La professionnalisation est le processus qui conduit à la « fabrication » des professionnalités. Les fonctions de travail, éducation, formation, notamment par alternance, contribuent à la professionnalisation. Ces processus relèvent de transformations combinées entre les individus, les organisations et les environnements pour les analyser.

Les orientations de la recherche sur la professionnalité et la professionnalisation  abordent les publics adultes (niveau micro) en situation d’apprentissage social et/ou professionnel par des dispositifs (niveau méso) formels ou non, d’orientation, de formation, d’intégration ou de socialisation dans les champs (niveau macro) dans des contextes nationaux et internationaux.

Nos analyses portent sur la description, la compréhension et la conceptualisation des interactions entre les politiques, les pratiques et les groupes d’acteurs dans le but d’éclairer la pluralité des réalités de la formation et des activités professionnelles. Par acteurs nous entendons à la fois des sujets adultes, des collectifs et des organisations de travail. Par pratiques nous entendons le processus de professionnalisation et les produits que sont  les professionnalités en contexte.

Ces interactions sont source de tensions : entre des professionnels et leurs organisations de travail ; entre vie publique et vie privée ; service public et marchés ; standardisation et complexité de l'activité ; prescriptions institutionnelles et valeurs portées par les individus, par exemples, qui réinterrogent les métiers et oblige à une analyse critique. Parmi ces derniers, les fonctions transversales telles que la coopération et la coordination intra et interprofessionnelles apparaissent comme des invariants à mieux formaliser. De même, le développement des pratiques d'accompagnement attestent des mutations, transitions et ruptures professionnelles qui interrogent le sens des métiers et la place des acteurs.

Ainsi, le concept de professionnalité est devenu un moyen de réfléchir le triptyque : « compétence ; qualification ; métier » au sein des questions socialement vives qu’il actualise.

Prochaines réunions :
- 2 juin 2017, 9h30-16h30, Rouen
- 23 juin 2017, 14h-17h, Caen