Identité

Mr. Ralphson PIERRE

Adresse :
Université de Caen Normandie
UFR des Sciences de l'Homme et de la Société
Esplanade de la Paix – Campus 1 – MRSH
14032 CAEN CEDEX

Tél : +33 (0) 784 82 94 57
Email : ralphson.pierre@etu.unicaen.fr 

Website: www.ralphsonpierre.com

Informations

Inscrit en thèse depuis : 2018

Langue(s) pratiquée(s) : Français, Anglais, Créole Haïtien

Thème de rattachement : Thème 3: Espaces sociaux, dispositifs et numérique en éducation et formation (EDNEF)

Champ Transversal 2: Technologies du numérique en Éducation et Formation

Titre de la thèse : Le tableau numérique interactif (TNI) et la pédagogie des grands groupes à l’école fondamentale et secondaire en Haïti.

Directeur de thèse : Jacques Béziat, PU

 

Le tableau numérique interactif (TNI) et la pédagogie de grands groupes à l’école fondamentale et secondaire en Haïti.

Ce projet de thèse porte sur l’intégration des technologies éducatives dans les salles de classes pléthoriques dans le contexte haïtien. Il s’intéresse aussi à l’utilisation du tableau numérique interactif (TNI) et aux pratiques pédagogiques de l’enseignant au regard de son manque – ou peu – de formation initiale.

Dans ce travail de recherche contextualisée, l’objectif est de voir comment l’ interactivité́ technico-pédagogique médiée par l’usage du tableau numérique interactif (TNI) peut-il aider significativement ces enseignants – peu qualifiés –  à enseigner dans des classes à effectif élevé ? Cette recherche se situe au carrefour du champs disciplinaire de la technologie éducative et celui de la pédagogie de grands groupes.

Avec un déficit avéré d’enseignants qualifiés, de taux d’échec au baccalauréat dépassant largement la moitié, d’incapacité d’une cohorte d’élèves entrant en 1er cycle du fondamental à atteindre le second et de classes à effectifs pléthoriques en constante augmentation, Haïti fait face à d’énormes défis en matière d’éducation. C’est un vaste chantier considéré abandonné par les pouvoirs publics au regard des diverses actions posées en dehors de tout principe de cohérence. Cette situation perdure depuis plus d’une trentaine d’années. A noter que la dernière tentative de régulation et de modernisation du système éducatif date de 1982, appelée réforme Bernard[1]. C’est dans ce contexte alarmant que les autorités du ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle (MENFP) intègrent des tableaux numériques interactifs (TNI) et installent des panneaux photovoltaïques dans les écoles haïtiennes dans le but d’améliorer la qualité des apprentissages des élèves via le numérique.

Au regard de la littérature disponible sur la question d’intégration, d’adoption, d’impact et d’usages du TNI à l’école, il est souvent mis en lumière des facteurs de tous types pouvant influencer l’usage de TIC en Education chez l’enseignant. Cependant, aborder la question d’utilisation du TNI à l’école Fondamentale et secondaire Haïtienne en lien avec l’enseignement dans des classes à effectifs élevés dans un contexte de sous qualification avérée revient à parler, en parallèle, de la pédagogie de grands groupes (Nomaye, 1994; Durand, 1996; Ngamassu, 2005) et du TNI comme artefact de collaboration et interaction (Villemonteix et Béziat, 2014).

Cette thèse cherche à montrer que les stratégies pédagogiques et didactiques adoptées par les enseignants pour utiliser le tableau numérique interactif (TNI) dans des classes à effectifs élevés peuvent contribuer à un apprentissage de qualité, favorisant du même coup, l’acquisition des compétences professionnelles chez l’enseignant, et  la réussite d’un plus grand nombre d’élèves grâce à des méthodes actives.

______

[1]Joseph C. BERNARD, (1917- 2005) ancien ministre de l’Éducation Nationale, Initiateur de l’une des  plus importes réformes du système éducatif haïtien en 1982.

 

Mots-clés

Pédagogie des grands groupes , TNI, Technologies du numérique, pratiques enseignantes, Classes pléthoriques, Haiti, école Haïtienne ( fondamental et Secondaire)

Retour haut de page