Notice: Trying to get property 'roles' of non-object in /var/www/html/cirnef.normandie-univ.fr/wp-content/themes/astraEnfant/functions.php on line 11

Notice: Constant WP_MEMORY_LIMIT already defined in /var/www/html/cirnef.normandie-univ.fr/wp-config.php on line 83
Bruno HUBERT

Bruno HUBERT

MCF Bruno HUBERT

Adresse :
Université de Normandie Caen
Inspé

Pôle universitaire d'Alençon-Campus de Damigny Montfoulon 61250 DAMIGNY

Thème 3 "Savoirs : élaboration, diffusion, statut et appropriation"

Tél :
Email : bruno.hubert@unicaen.fr
CV :

Mots-clés

Ecriture du sujet - Didactique de l'écriture - Ecriture des pratiques professionnelles et analyse de l'activité - Histoire de vie/Histoire scolaire - Traces - Clinique dialogique - Formation des enseignants

Bruno HUBERT MCF en Sciences de l'éducation et de la formation

  • Mes recherches s’intéressent à l’écriture de la personne,  en contexte de formation,  formelle et informelle, qu’il s’agisse des enfants qui entrent dans l’écriture ou d’adultes dans un cursus professionnalisant, avec une perspective d’éducation tout au long de la vie. Didacticien de l’écriture, j’explore particulièrement les possibilités de l’écriture de l’expérience dans l’analyse de l’activité et les méthodologies d’histoire de vie en formation avec une orientation clinique-dialogique dans le champ de la psychologie.

Des recherches dirigées dans trois directions :

1. La didactique de l'écriture et notamment l'entrée en écriture chez les enfants

Mes recherches antérieures m’ont conduit à mener plusieurs actions en rapport avec la didactique de l’écriture pour mieux conjuguer pratique de l’écriture, apprentissage de l’écriture et formation de la personne.

Apprendre à écrire suppose la mise en place de situations qui permettent à l’enfant de s’appréhender comme « une personne singulière avec une histoire, des émotions, un engagement sensé dans ce qu’il dit ou fait et qui, pour ce faire, pense, communique avec son stylo ou son clavier » (Bucheton, 2014, 11). Mais qu’est-ce que cela signifie pour un enfant de maternelle, de CP, de CE1 qui entre dans l’écrit ? Mes recherches didactiques menées en collaboration avec des classes s’inscrivent au croisement de deux cadres théoriques : celui de la didactique de l’écriture et celui des approches biographiques, l’écriture étant aussi utilisée dans une perspective clinique dialogique (Lani-Bayle, 2010). Elles se proposent de montrer que la pratique de l’écriture concourt à un mouvement de subjectivation qui facilite l’entrée dans la lecture-écriture d’une part et la mobilisation dans la scolarité d’autre part. Les élèves sont ici considérés comme des « sujets » parlant et écrivant ; même s’ils débutent dans cet exercice de l’expression ; cette posture réinterpelle l’héritage des pédagogies alternatives et notamment celui de Freinet, Oury, Lapassade, Steiner…

Je m'intéresse particulièrement à la place de l'encodage en classe de G.S. et en classe de C.P. mais aussi comment l'écriture peut concilier l'histoire familiale et l'histoire scolaire, notamment pour les enfants issus de l'immigration. J'explore le concept de représentation interrogé dans toutes ses dimensions pour donner à voir et à entendre sa compréhension du monde, les objets concrets participant à la dévolution de l'objet-écriture.

2. L'écriture de l'expérience et l'analyse de l'activité professionnelle

Mes  recherches s’intéressent au territoire susceptible d’être occupé par la pratique du récit et les méthodologies d’histoire de vie dans le champ de la réflexivité  au service du professionnel à côté d’autres modes d’analyse de l’activité.

Pourquoi l’écriture ? Parce qu’elle fait la place à l’au-delà de la situation professionnelle. Elle donne une part à la manipulation consciente ou inconsciente du sujet qui se met en intrigue en racontant son histoire, c’est-à-dire qu’il refigure les contours de son action. C’est cet espace d’invention que nous favorisons par l’écriture, ce qui engendre un autre rapport à la situation réelle et qui suppose comme le préconisent les américains Atkins et Murphy (1993) de laisser le temps à l’expression des émotions qui ont un rôle indéniable dans le processus réflexif.

Je développe cette orientation de recherche d'abord dans le domaine de la formation des professeurs mais les méthodologies développées sont aussi éprouvées dans des formations médicales ou d'autres métiers de la relation.

3. La clinique dialogique pour prendre soin du sujet en formation

La dimension du soin est déjà présente dans les deux directions précédentes, par la place accordée à l'inscription de la parole singulière des sujets, enfants comme adultes. Dans un projet intitulé "Raconter l'école" mené avec M. Lani-Bayle, M. Braud et R. Lavenant, j'ai relié dialogue et bien-être des personnes, je poursuis actuellement cette réflexion.

Publications et Communications

ACL

Articles dans des revues à comité de lecture

  1. Hubert, B., Braud, M. (2017). Pour une approche dialogique de la question du bien-être. Quand des enfants de classe primaire nous disent leur expérience scolaire. Recherches & Educations n°17, p. 119 à 132.
  2. Hubert, B. (2016).  Formation des enseignants : le casse-tête de la grammaire. D’une recherche clinique-dialogique à un nouveau dispositif de formation recherche. Le Français Aujourd’hui Etude de la langue : quelles finalités ? p. 109 à 121.
  3. Hubert, B. (2014). L’histoire de vie comme chemin de professionnalisation des personnels de l’éducation. Chemins de formation n°19.
  4. Hubert, B., Poché F. (2011).  La formation face aux défis de la responsabilité. Education permanente n°187, L’exigence de responsabilité en formation des adultes, p. 23 à 35.
  5. Hubert, B. (2010).  Trabajar su historia de vida a través de sus escritos escolares Un acercamiento antropo-fenomenológico a la relación al saber. Cuestiones pedagógigas, 20, Sevilla, p. 91 à 115.
  6. Hubert, B. (2010).  La Pédagogie comme alternative. Spirale n°45 Pédagogies alternatives. Quelles définitions, quels enjeux, quelles réalités ? p. 19 à 28.
ACLN
ASCL
OS
PT
BRE
C-INV
C-ACTI
C-ACTN
C-COM
C-AFF
DO
OR
PV
PAT
AP
TH
  • Au sein du Cirnef, je participe au thème 3 « Savoirs : élaboration, diffusion, statut et appropriation » du CIRNEF. Je m'implique au sein du thème 3 « Savoirs : élaboration, diffusion, statut et appropriation » du laboratoire Cirnef (EA7454) dans la réflexion collective à partir du concept de «  dévolution ». J’ai participé aux journées de travail sur Caen et Rouen en faisant le lien avec mes recherches sur l’écriture de l’activité. J’ai apporté ma pierre à la journée d’étude « Diffusion des savoirs et dévolution : consensus et malentendus » à l’Espé de Caen le 23 janvier 2019 avec une communication intitulée « L’écriture professionnelle comme espace de dévolution ». Une publication collective est actuellement en préparation.
  • Responsable de l'axe 2 "Professionnalisation en contextes éducatifs" du pôle fédératif de recherche de l'Inspé de Caen
  • Au sein de l'Inspé d'Alençon animation d'un groupe de recherche inter-catégoriel "Réhabiliter le temps du racontage dans les démarches de professionnalisation" autour de l'utilisation du récit dans l'analyse d'activité
  • Membre du groupe ANPLACE (ANalyse Plurielle de l'ACcompagnement par l'Ecriture) Groupe de recherche collaborative constitué de 3 chercheurs apportant chacun dans son propre cadre de références : Bruno Hubert (Narration) ; Christine Pierrisnard (Temporalité) ; Marie-Paule Vannier (Etayage) et de professionnels de terrain, formateurs en Institut de Formation en Soins Infirmiers, récemment formés à l'utilisation du récit en formation, dans le cadre d'un Diplôme Universitaire de Formateur au Raisonnement Clinique des Paramédicaux (DU FRCP- Le Mans Université)

 

Retour haut de page