Thème 1 : Enfants, Jeunes et Adultes en Interactions et Dialogue (EJAID)

Thème 1 : Enfants, Jeunes et Adultes en Interactions et Dialogue (EJAID)
 Mots clés : cultures, acteurs, sujets, groupes, interactions, expérience, altérité  
 Responsables : Julie Delalande (Caen) et Diane Bedoin (Rouen)

Le thème formule des questions de recherche en partant d'une part de l'expérience des acteurs, des sujets et des groupes, d'autre part, des relations interpersonnelles et intergroupes. 

Il s'intéresse :

  • aux différences et aux vécus d'expériences des enfants, des jeunes et des adultes, les uns et les autres occupant des positions sociales et culturelles dissemblables ;
  • aux relations qu'entretiennent des individus issus de groupes différents.

En ce qui concerne les positions sociales, les adultes projettent sur les enfants et les jeunes des attentes et des représentations en fonction de leurs projets éducatifs, de leurs valeurs, de leur parcours de vie, de leur héritage. Ces enfants et ces jeunes, loin d'être uniquement objets, sont également des sujets et des acteurs. Par conséquent, les positions respectives des uns et des autres s'accordent, se négocient, se contractualisent, s'opposent, provoquent des conflits ouverts et latents.

En ce qui concerne les positions culturelles, la culture étant entendue dans son sens anthropologique, ces sujets et acteurs construisent leur appartenance au sein de groupes multiples et hétérogènes. Ces derniers se constituent selon des critères culturellement et historiquement construits (âge, sexe, origine sociale, ethnicité, situations de handicap, ...). A chacun de ces groupes correspond un ensemble de savoirs qui contribue à nourrir leur identité individuelle et collective.  

En ce qui concerne les relations interpersonnelles, des processus d'acceptation et de rejet se construisent au sein des groupes, notamment au regard des facteurs psychosociaux. Quant aux relations intergroupes, les appartenances aux catégories sociales peuvent engendrer des stéréotypes, préjugés et discriminations influencés par les contextes.

Les chercheurs du thème portent leur regard sur 

  • les politiques publiques et leurs effets. Il s'agit alors de déterminer comment les textes officiels véhiculent des représentations et des objectifs et comment les acteurs s'en saisissent ;
  • l'expérience scolaire et extra-scolaire des élèves, en articulant les pratiques et choix éducatifs des familles, les sociabilités juvéniles et les exigences institutionnelles ;
  • l'altérité ;
  •  les processus de subjectivation, de déliaison, d'entre-deux.

Les travaux portent sur l'école inclusive, les programmes de réussite éducative, le métier de bon élève, le métier de bon éducateur, la coéducation, l'apprentissage coopératif, le genre, le numérique, le jeu, la violence, la citoyenneté et la démocratie.

Les chercheurs envisagent les problématiques du thème à partir de présupposés théoriques différents (anthropologique, sociologique, psychanalytique, pédagogique, psychosociologique, philosophique) et en croisant leurs analyses disciplinaires au sein des sciences de l'éducation. Ils mobilisent des approches méthodologiques variées : observations filmiques, jeux, ethnographie, questionnaires sociométriques, …

Prochaines réunions : 
- 23 mars 2018, 14h-16h, en visioconférence
- 17 mai 2018, 9h-16h30, Caen

Journées d'étude sur l'enfance au quotidien :
> 10e édition : 5 et 6 décembre 2018, Caen (MRSH) : "Une continuité éducative réussie : à quelles conditions ?"
Argumentaire : S’interroger sur les conditions d’une continuité éducative réussie suppose de concevoir l’éducation sous toutes ses déclinaisons, dans la multiplicité des acteurs, des lieux et des temps qui y participent. Plus précisément, la thématique amène à considérer l’éducation formelle (à l’école principalement) et non formelle (dans cette école et dans d’autres espaces tels que l’espace domestique, les lieux d’activité périscolaire et extrascolaire, la rue et d’autres espaces extérieurs, etc.). Elle conduit à s’interroger sur les tiers-temps et tiers-lieux qui participent à l’éducation des enfants et des jeunes. Elle amène à explorer, à partir des acteurs adultes et mineurs étudiés, la diversité des expériences, des points de vue et des valeurs qui les incitent à s’exprimer et à agir. Il s’agit donc d’entrer par les expériences et les motivations des acteurs de terrain, leurs conditions de vie et conditions d’exercice professionnelles, leurs histoires, leurs cultures familiales et professionnelles, leurs représentations sociales et leurs désirs, plus que par les projets politiques et les institutions qui ont pour mission de les mettre en œuvre. La problématique suppose de regarder et d’analyser comment, du fait de ces politiques, et dans le cadre de leurs institutions respectives, ils mettent en place ou non une éducation des enfants et de jeunes qui suppose des éléments de continuité et des ruptures. Dans ce contexte d’altérité ou de diversité entre individus mais aussi entre les temps et les espaces, on interrogera la continuité éducative annoncée ou souhaitée par certains de ces acteurs, mis en place et par conséquent expérimentée. L’ambition des communicants est donc de donner à réfléchir sur ce en quoi consiste cette continuité, et les conditions dans lesquelles elle se fait ou pourrait se faire pour être réussie. Dans la tradition des journées sur l’Enfance au quotidien, le traitement de la problématique fait la part belle à la manière dont les enfants s’emparent des dynamiques éducatives proposées par les différents adultes avec lesquels ils sont en interaction, la manière dont ils se les approprient, s’en nourrissent pour se construire, grandir, et fonder leurs propres valeurs.

> 9e édition (2017) : L'enfant et les interventions socio-éducatives : transformations de la précarité
> 8e édition (2016) : Coopérations entre adultes et réussite des enfants : quels processus, quels effets ?
> 7e édition (2015) : L'enfant en situation d'urgence : Représentations croisées des enfants, des familles et des professionnels
> 6e édition (2014) : Différences culturelles dans les relations éducatives : compréhension et acculturation
> 5e édition (2013) : Partager les responsabilités de l’éducation des enfants et des jeunes. De modèles pour penser à des propositions pour agir

> 4e édition (2012) : Entre écoles et familles : la confrontation des modèles d'enfance
> 3e édition (2011) : De la conformité sociale aux violences ordinaires : points de vue d'enfants et de jeunes
> 2e édition (2010) : Les enfants et leurs territoires au quotidien
> 1ère édition (2009) : L'enfant au quotidien